Quand la course infernale de la reconnaissance mène au Burn Out

La reconnaissance fait partie des besoins fondamentaux d’un être humain. A la naissance, c’est le cercle familial proche du bébé qui va nourrir ce besoin puis en grandissant le cercle va s’élargir ou pas ….

Ce besoin satisfait va permettre au bébé puis à l’enfant de grandir en développant une bonne estime de lui-même, un sentiment de sécurité intérieur alimentant alors le pilier de la confiance en soi et donnant à la personne en question un sentiment de force intérieure.

Quand le bébé, l’enfant n’a pas reçu suffisamment de reconnaissance c’est alors l’ensemble de la personne dans son identité qui est en souffrance et le sujet en question se reconnait naturellement peu de valeur éprouvant alors dans sa vie d’adulte des difficultés à poser ses limites, à s’affirmer, à dire non….

Ne se sentant pas important dans son essence (l’ETRE), l’enfant va alors chercher à obtenir cette reconnaissance au travers du FAIRE. C’est le début de la suradaptation, car l’enfant va adapter ses attitudes, ses choix afin de satisfaire ce besoin de reconnaissance. Le FAIRE non valorisé voire même dévalorisé au travers de phrases : c’est nul, tu ne vas jamais y arriver, ce n’est pas pour toi, tu n’es pas assez bien, tu es un(e) cancre…. va alors blesser l’enfant qui se retrouvera  confronté à des émotions d’impuissance, de désespoir, de honte, de peur, sentiment de ne pas être important …..

C’est alors que devenir excellent(e), exemplaire, parfait(e) …. reste la seule stratégie possible à l’enfant et plus tard à l’adulte d’obtenir cette reconnaissance. La personne prend alors l’habitude de conditionner sa valeur personnelle à la valeur des résultats qu’elle obtient.  Même si ces personnes développent de grandes capacités de travail, elles vivent dans un mode de survie, avec la peur au ventre de ne pas y arriver, de décevoir, une insatisfaction permanente des résultats obtenus…. 

Ce mode de fonctionnement est épuisant pour la personne qui vit dans cette suradaptation poussée à l’extrême. Habitée par un contrôle permanent, le mental ne lâche jamais prise ce qui conduit un jour le corps à dire STOP.

Le Burn Out est alors une magnifique opportunité offerte par la vie de se rencontrer, de se révéler à soi même, d’aller conscientiser la valeur naturelle de l’ETRE, de cesser de vivre par procuration pour enfin retrouver le chemin de l’estime et de l’amour de Soi et s’épanouir dans la sérénité.

leo. pulvinar vel, mi, elit. et, dapibus Sed leo odio