Quand un évènement douloureux vient perturber une vie bien huilée, bien rodée, inévitablement au départ c ‘est le choc accompagné de questions : pourquoi moi ? qu’est ce que j’ai fait pour mériter cela ?

La personne touchée va alors être considérée comme une victime : du cancer, des accidents de la route, de la souffrance au travail, de l’amiante…..

L’utilisation de cette terminologie de « victime » est intéressante à explorer quant à l’impact qu’elle peut avoir sur la capacité des personnes à faire face alors à cette épreuve.

S’il est important de prendre le temps d’accueillir et de reconnaitre la douleur liée à ce défi il est aussi important de ne pas se laisser enfermer dans une position de victime.

Accompagnée pour vivre le mieux possible cette période délicate la personne pourra pas à pas trouver au fond d’elle-même des ressources pour rebondir.

Pour rebondir, il faut donner un sens à ce qui arrive, en changeant le regard sur l’épreuve en question, en voyant au fil du temps dans cette apparente adversité une opportunité offerte par la vie de grandir dans la connaissance de Soi et de guérir certaines blessures que la personne passera d’un statut de victime à un statut de responsable, d’un ressenti d’abattement à celui de pouvoir.

Une fois totalement accueillie et intégrée par la personne, l’évènement qualifié de catastrophique au départ deviendra alors une chance, une source de gratitude vis-à-vis de la vie car jamais la personne n’aurait imaginé avoir ces ressources en elle pour surmonter ce défi et même en faire un tremplin porteur pour son futur.

felis et, commodo Phasellus elementum ante.